Circuit Le Bois-Joli

Parking de la salle omnisports
35730 Pleurtuit

Description & infos pratiques

Circuit le Bois-Joli –

 

19.5 Km / 5 heures

 

Sites d’intérêt visibles du circuit :

Le calvaire de La Rogerais.
Témoins de l’importance de la foi chrétienne dans le cœur des bretons, les croix de chemin rappellent un événement tragique ou heureux, ou ont été érigées en remerciement suite à une prière exaucée. Sur votre chemin, vous croiserez le calvaire de La Rogerais.

Le manoir de Pomphily.
Il a été édifié par l’une des plus anciennes familles de Pleurtuit entre le XVIIe et le XVIIIe s. Cette ancienne ferme noble témoigne du riche passé agricole de la commune. La bâtisse a conservé un portail en plein cintre et une rangée de mâchicoulis. Jusqu’en 1980, le manoir était une ferme avant d’être exproprié en raison de la création de la réserve d’eau du Bois-Joli au début des années 1990. Une réserve de mise-bas pour chauves-souris a été créée. C’est principalement le grand rhinolophe, espèce protégée à l’échelle européenne, qui s’y trouve.

Le château de Kergoat.
Dans un style fin XIXe s., ce château moderne se caractérise par ses tourelles coiffées de cônes en ardoises, et par ses encadrements de fenêtre. En 1954, le centre de rééducation de jeunes délinquants Georges-Bessis s’installe dans son parc. Dans les années 1980, le centre est dispersé dans la région en petites unités. Les bâtiments scolaires sont remplacés par une résidence : le domaine de Pomphily.

Le barrage de Pont-ès-Omnès.
Construit par les allemands durant la Seconde Guerre mondiale, Le Pont- ès-Omnès est un barrage qui servait d’ouvrage anti-char pour la défense de l’aéroport.

Le barrage du Bois-Joli.
Munie d’un barrage construit en 1990 et mise en eau en 1992, la réserve d’eau du Bois-Joli alimente la nouvelle usine de production d’eau potable mise en service en 2012 par Eau du Pays de Saint-Malo (syndicat mixte de production d’eau potable de la Côte d’Émeraude). Plus importante et performante que l’ancienne usine de Pont-Avet, elle assure une eau potable de qualité et en quantité suffisante pour les communes de la rive gauche de La Rance et une partie de la région malouine.

Le suivi des anguilles sur le Frémur.
Classée en rivière de 1ère catégorie pour la pêche dans sa partie amont, le Frémur présente plusieurs barrages dans sa partie aval parmi lesquels Le Pont-ès-Omnès et Le Bois-Joli. Ces derniers bloquent la libre circulation des poissons, notamment l’anguille, espèce aujourd’hui menacée de disparition, passant une grande partie de sa vie en eau douce (croissance), puis retournant en milieu marin (reproduction). Des passes ont été aménagées sur chacun des barrages afin de permettre leur franchissement aux anguilles. Cette espèce fait l’objet d’un suivi scientifique depuis 1995 sur le Frémur. Les données récoltées permettent d’établir un diagnostic sur l’état de la population sur le Frémur et de définir des outils de gestion.

Un site privilégié pour l’observation des oiseaux.
Le Frémur est un lieu tranquille pour de nombreux oiseaux qui y nidifient et hivernent. Vous pourrez y observer des poules d’eau, foulques macroules, canards colvert, aigrettes, tadornes de belon, bernaches… Cette oie sauvage vient du grand Nord pour se nourrir en hiver sur nos côtes. La présence de vallées et de zones boisées à proximité offre un territoire d’accueil à de nombreux mammifères: sangliers, chevreuils, renards, blaireaux…

 

Résultats similaires